25 janvier 2009

Vous posez vos questions à Jean-Pierre Vernier

logo_interview

Après avoir tiré, hier, un bilan en trois parties de la situation du club, Jean-Pierre Vernier a gentiment accepté de répondre à VOS questions ! Vous pouviez donc jusqu'à Mercredi nous envoyer des questions et nous lui avons envoyé ! Voici ses réponses:

Question 1: Sachant que plusieurs cadres de l'equipe sont en fin de contrat en juin, quelle va etre la direction prise concernant l'equipe, plutot rester comme maintenant avec quelques renforts (peut etre sur la base arriere) ou bien batir une nouvelle equipe ?

Jean-Pierre Vernier: En premier lieu le recrutement est de la responsabilité du manager Alain Portes. Même si nous avons évoqué ce sujet ensemble, il est prématuré de définir précisément les actions menées dans ce domaine et elles seront directement liées aux capacités financières du club. Néanmoins, dans le cadre de l’arrivée de Milan Corovic, il nous semble opportun, si le joueur répond aux attentes du club et s’il le souhaite, d’envisager avec lui la signature d’un contrat pour les saisons à venir. Il parait évident que le recrutement portera plus sur les lignes arrières et donner ainsi de la consistance physique à l’équipe, ce qui nous fait quelque peu défaut aujourd’hui. Toutefois le club reste à l’écoute et ne néglige pas d’éventuelles opportunités de joueurs désireux de venir jouer à Nimes.

"L'apurement du passif est en bonne voie"

Question 2: Certains joueurs parlent de maintien, d'autres disent qu'il n'y a pas d'objectif spécial. Quelle est la voie du Président concernant l'objectif de la D1 LNH ?

Jean-Pierre Vernier: A l’issue de ces six derniers mois, l’ambition N° 1 reste le maintien administratif, financier et sportif de l’USAM en division 1. Dans les trois domaines, nous avons progressé et nous continuons tous les jours à assainir la situation sans pour autant crier victoire. Pour les joueurs, le staff, les licenciés et leurs éducateurs, les élus, les sponsors, pour l’équipe dirigeante et administrative, pour le public, il faut un challenge sportif qui soit à la fois ambitieux mais aussi raisonnable. En matière de championnat, nous devons retrouver une place dans la première moitié. Le challenge se porte plus sur les coupes de France et de

la Ligue.

Nîmes est une ville de Coupe. Le public se passionne pour ces matchs couperets et son soutien peut transcender les joueurs. Sur ces trois années, il serait bien de ramener un trophée national trop longtemps attendu. J’ai tenu à déposer sur mon bureau le trophée de Champion de France des moins de 18 ans de 2006. Il est un peu seul et  attend un compagnon.

Question 3: Est ce que la mise à niveau du passif est en bonne voie ?

Jean-Pierre Vernier: Oui, l’apurement du passif sur une période de trois années est en bonne voie. La finalisation d’un moratoire doit être faite courant du premier trimestre 2009. C’est un préalable nécessaire pour le club et sa pérennité. Les marges de manœuvre resteront limitées sur cette période triennale  et une gestion rigoureuse sera appliquée.

"Je suis déçu du manque d'engouement du public ..."

Question 4: J'aimerais savoir ce qui pourrait être organisé pour que les matchs au Parnasse soient de véritable "fêtes". Pourquoi ne pas proposer une première partie de 10 ou 15 minutes qui "chaufferait" la salle, pourquoi pas également prévoir un divertissement animé ou ludique pendant la mi-temps ... Si nous voulons faire venir les spectateurs il faut les faire rêver, rire, s'émouvoir, avant, pendant et même après le spectacle du match en
lui-même. Les gens ont besoin de se changer les idées alors en plus du beau jeu offrons leur du spectacle.

Jean-Pierre Vernier: Personnellement, je suis un peu déçu sur la première partie du championnat par le manque d’engouement du public pour les matchs qui se sont déroulés au Parnasse. Je remercie tous ceux qui nous supportent. Je regrette les querelles ancestrales entre deux clubs de supporters qui, ensemble, rassemblent péniblement vingt personnes. C’est un sujet prioritaire et l’USAM se doit d’avoir UN vrai club de supporters. L’équipe dirigeante est prête à aider cette mise en place et étudier les actions d’animation et de soutien. Il reste que l’animation d’avant ou d’après match reste toujours sujet à des discutions et réflexions. Tout d’abord il faut tenir compte des échauffements des joueurs avant le match, du protocole de

la LNH

, des contraintes télévisuelles. Ceci réduit les possibilités. A la fin du match, il est difficile de retenir les gens surtout si la victoire n’est pas là. Néanmoins, nous réfléchissons et les propositions peuvent être adressées au club sans aucun problème. Des idées sont déjà lancées (Karaoké avant le match,  mais nécessite écran, écran qui peut aussi servir de support publicitaire, mais qui achète l’écran, …). Modestement et prioritairement, je serai toujours à coté de personnes qui veulent créer une réelle dynamique auprès des supporters pour faire venir les licenciés de l’USAM mais aussi des autres clubs gardois, les scolaires, les comités d’entreprises, etc. Une politique tarifaire est à déterminer. Le travail ne manque pas et les volontaires et bénévoles qui veulent participer à ce groupe de travail sont les bienvenus, mais pas uniquement dans le « y a qu’à ». Il faut qu’il y ait au bout un projet avec des résultats concrets.

Question 5: Les 50 ans du clubs arrivent très bientôt, des projets sont-ils en marche pour cet événement ?

Jean-Pierre Vernier: Objectivement, à ce jour, nous avons d’autres préoccupations. Nous savons, grâce à des personnes historiques du club qui sont au Conseil d’Administration, toute l’importance que cela peut avoir pour tous ceux qui ont porté le maillot de l’USAM. Il y aura donc une ou des manifestations organisées. Je ne peux que renouveler  ma demande auprès des personnes désireuses de s’investir dans ce projet et dans la réalisation de cette manifestation. Le club est ouvert à tous. Les membres du C.A. et moi-même seront toujours disponibles pour écouter les remarques, suggestions diverses et variées. En conclusion, il y a obligatoirement des personnes qui sont là pour gérer, contrôler et décider. Mais elles sont là aussi pour prendre du plaisir au même titre que tous ceux qui jouent, entrainent, supportent, aident. Tous ensembles, nous partageons la même passion pour le handball et pour l’USAM. Tous ensembles, nous réussirons.

Interview réalisée le 21 Janvier 2009 par Nicolas Bermond pour usamnimes.com
Merci à Jean-Pierre Vernier pour sa disponnibilité.

Posté par usamnimes à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Vous posez vos questions à Jean-Pierre Vernier

Nouveau commentaire